Le meilleur moyen de prédire le futur est de l’inventer
Le meilleur moyen de prédire le futur est de l’inventer

La stratégie nationale de santé 

La stratégie nationale de santé constitue le cadre de la politique de santé en France. Elle est définie par le Gouvernement et se fonde sur l’analyse dressée par le Haut Conseil de la santé publique sur l’état de santé de la population, ses principaux déterminants, ainsi que sur les stratégies d’action envisageables.

Les inégalités sociales et territoriales de santé demeurent en France à des niveaux élevés. Elles se traduisent par un différentiel d’espérance de vie à 35 ans de 6,4 ans en moyenne entre les ouvriers et les cadres supérieurs masculins, et de 3,2 ans en moyenne entre les ouvriers et les cadres supérieurs féminins [1]. La différence d’espérance de vie entre les femmes et les hommes est de 6,1 ans en 2015 [1]. Chacun des objectifs de la stratégie nationale de santé vise à la réduction de l’ensemble des inégalités en matière de santé.

La stratégie nationale de santé s’inscrit dans le cadre économique et financier fixé par le Gouvernement pour un rétablissement durable de la situation des finances publiques. Elle contribue à renforcer l’efficience du système de santé en cohérence avec le plan d’appui à la transformation du système de santé et à garantir la soutenabilité des dépenses de santé, condition du maintien d’un accès de tous à des soins de qualité.

Les constats de départ : avec la numérisation, la santé devient un enjeu géostratégique majeur. Dans ce contexte, le déploiement de l’IA et de la robotisation en santé sont irréversibles.

• Le numérique comme levier de lutte contre les déserts médicaux. Le précédent de la télémédecine et les annonces récentes du Gouvernement.

• La lutte contre la désertification médicale peut être aussi un objectif de l’innovation en médecine algorithmique. • Un tournant positif : l’avis du CCNE du 25/09 et le rapport dédié au numérique et à l’IA du 19 novembre.

• La France et l’UE ont carte à jouer sur la régulation du déploiement de l’IA et de la robotisation en santé.

Stratégie nationale de santé 2018-2022
dossier_sns_2017_vdef.pdf
Document Adobe Acrobat [2.7 MB]
Projet Régional de Santé 2018-2022
synthese_etat_sante_regional_prs2_3.pdf
Document Adobe Acrobat [2.5 MB]

La Cour des comptes publie son rapport annuel sur l’application des lois de financement de la sécurité sociale, après avoir publié en juin dernier celui sur les résultats financiers de la sécurité sociale en 2018.

Alors que la loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 avait prévu un retour à l’équilibre en 2019, le déficit va au contraire fortement s’aggraver.

Il convient d’accélérer le retour à l’équilibre, désormais prévu pour 2023, en accentuant l’effort de maîtrise des dépenses.

La Cour formule 42 recommandations visant à assurer un retour pérenne à l’équilibre financier de la sécurité sociale, à rendre plus sélectif le recours aux revenus de remplacement, à accélérer la transformation de notre système de santé et à amplifier la modernisation de la relation de service de la sécurité sociale avec les assurés.

« Le meilleur moyen de prédire le futur est de l’inventer » Peter Drucker » « Le meilleur moyen de prédire le futur est de l’inventer » Peter Drucker »